Histoire

Historique

A l’origine, le château du Maine Charles est un presbytère, d’où son nom « La Cure », et est situé au cœur même du village de Birac. Son changement d’identité advient au moment de la Révolution française. Les biens de l’Eglise vont finir à l’Etat, puis aux bourgeois ou aux paysans aisés qui les achètent. Ainsi la Cure finira chez Tabuteau, l’ancêtre des actuels propriétaires, ex officier de marine, converti en gentlemen farmer. Lequel va faire dépecer pierre par pierre le presbytère pour le reconstruire sur la colline à 300 mètres de son lieu d’origine – tel quel pourtant. Il faudra attendre son fils, officier de terre, pour que le presbytère prenne des allures de château, et que la propriété passe de céréalière à viticole. Agrandie, la Cure gagnera en confort et en habitabilité. Quant à son petit-fils, Albert, artiste dans l’âme, il concevra et sculptera tout le mobilier de la chambre dite « de la Tour de Londres ».

Légende

La tradition orale veut que le nom de Maine Charles fasse référence à Charlemagne, qui, étant encore Charles et non l’Empereur Charlemagne, aurait dormi trois nuits vers l’an 785 dans le Château médiéval en bois, ancêtre du nôtre, lors d’une étape de son voyage vers les Pyrénées où il allait combattre les Maures. Bien que les traditions orales soient souvent fausses, celle-ci pourrait être vraie, la Voie Romaine, appelée Chemin Boisné (Borné), passant juste en-dessous, et grâce à sa position dominante, le château médiéval offrant toutes les garanties de sécurité. Charlemagne aurait donc été notre premier hôte !